L'ASTUCE DE FRED °2. POURQUOI SE LIMITER AUX STANDARDS?

Dans leurs projets d’entreprise ou même quotidiens, beaucoup de gens n’osent pas sortir des sentiers battus. Ils se disent que la normalité et les conventions déjà établies sont toujours plus certaines et moins propices à se démoder, à perdre de la valeur avec le temps. Eh bien je vous annonce que je suis totalement contre ce genre de pensée !

Depuis que j’ai commencé mon chemin à travers le monde des arts, j’ai toujours cherché à m’éloigner des standards préétablis.

Pourquoi faire comme les autres ?

C’est comme si quelqu’un vous disait que la meilleure solution à votre problème était toujours de ne plus y penser. Parce que sortir des sentiers battus, c’est souvent un problème, mais lequel ? Le problème, c’est de faire quelque chose de nouveau, mais sans copier une tendance actuelle. Si je dis que quelqu’un se limite aux standards dans cette situation, ça veut dire qu’au lieu de se creuser la tête à élaborer un concept fort et inventif, elle optera pour la normalité, qui veut dire pour moi l’anti-originalité. 

Tout ça peut vouloir dire utiliser des couleurs moins standardisées (comme le bleu et le rouge, qui inondent les annonces publicitaires). Ça peut être aussi de choisir un papier plus osé pour la papeterie corporative, comme du coton pour une carte d’affaires (à suivre…). 

Mon objectif, dans ma profession de designer graphique, c’est d’être marginale, de ne pas copier-coller un concept d’une entreprise à l’autre. Je veux qu’elles se distinguent toutes les unes des autres, de leur concurrence et de ce qui a déjà été fait dans le marché actuel. Non ce n’est pas tâche facile, mais c’est ce qui fait qu’une entreprise va se démarquer et sera unique. J’en sors parfois (ou souvent) avec des maux de tête suite à une séance d’idéation, mais ça en vaut le coup pour la suite.

Une cliente m’a laissé un commentaire dernièrement, suite à la remise d’une nouvelle identité, comme quoi je l’ai amenée ailleurs, à penser autrement et à ouvrir ses horizons sur de nouvelles possibilités.

Si vous saviez comme ça me fait plaisir d’entendre ce genre de commentaire ! C’est pour ça que j’aime autant mon travail, parce que j’ai un sentiment d’accomplissement quand je réussis à rendre les clients autant satisfaits.

Mon conseil, chose que j’ai apprise et que je retransmets, c’est d’aller plus loin pour pouvoir revenir par la suite. Ce que je veux dire par là, c’est d’oser des choses, parce que si vous n’osez jamais, comment allez-vous savoir si ça fonctionne ou pas ? Si je peux vous dévoiler quelque chose, quand je suis à mon poste, entrain de concevoir, je déteste avoir des gens derrière moi. Ça me limite, parce que je sens leur jugement précoce sur des esquisses pas terminées. Je leur dis toujours : Attends, je fais juste commencer ! C’est dans mes moments d’esquisses que j’aime « aller plus loin pour revenir par la suite ». =)

Bref, osez vous écarter des standards.

Fred