Une connexion directe entre vos données marketing et Facebook

Si vous utilisez les publicités Facebook Ads ou si vous vous y connaissez le moindrement quant à ce qui entoure la publicité en ligne, vous avez sans doute entendu parler de l’API Facebook … Et pour les autres, à La boîte, nous allons tenter de vous éclairer un peu plus sur le sujet.

De cookie à API

D’abord, il faut que vous sachiez qu’il existe déjà un outil pour profiter du budget que vous consacrez aux publicités sur les médias sociaux. Il s’agit du Pixel Facebook. Qu’est-ce que ça mange en hiver, ça? C’est en fait un morceau de code que vous (pas nécessairement vous là, peut-être plus la personne qui est pro du marketing numérique chez vous) placez sur votre site Web. C’est ce qui vous donne la possibilité de découvrir comment les internautes interagissent avec votre site une fois qu’ils ont vu votre annonce Facebook.

En fait, le Pixel déclenche des cookies. Vous savez, ces pop-up qu’on vous demande d’accepter chaque fois que vous visitez un site… Ce sont donc ces cookies qui vous permettent de suivre les conversions générées par vos publicités Facebook dans le but de :

  • Optimiser vos publicités Facebook Ads en fonction des données recueillies;
  • Construire des audiences ciblées pour vos futures publicités;
  • Recibler les leads qualifiés, autrement dit les personnes qui ont déjà effectué une visite sur votre site Web.

Bon… Tout ça pour dire quoi? En fait, nous vous annonçons aujourd’hui que ce Pixel est désormais désuet. Comment ça? Comme nous l’avons mentionné, le Pixel est un cookie, c’est donc à vos utilisateurs que revient la décision d’être suivi ou non en dehors de Facebook. Vous imaginez la suite? Quand on a le choix d’être suivi ou non, on choisit trop souvent la deuxième option. Résultat? En tant qu’annonceurs, vous êtes perdants. C’est le suivi des activités de vos clients et futurs clients qui baisse. Mais soyez sans crainte. Vous vous doutez bien qu’il existe une solution. C’est ici qu’entre en scène l’API des conversions.

L’API des conversions, le sauveur de Facebook Ads et des annonceurs

Contrairement au Pixel Facebook qui est un «traceur» qui suit les données des utilisateurs du côté du navigateur (Chrome, Safari, etc.), l’API Facebook agit du côté du serveur. Le lien entre vos données marketing et Facebook est donc direct et fiable, sans refus de la part des consommateurs.

Hourra! De cette façon, Facebook récupère un maximum de données en dehors de la plateforme. Et comme annonceurs, vous gagnez en performance. Ça veut dire quoi concrètement? Que vos publicités sont diffusées auprès des personnes qui sont le plus susceptibles de s’y intéresser. Il vous est donc plus facile de :

  • Réduire votre coût par action en raison d’une connectivité améliorée;
  • Optimiser les publicités pour les actions qui se produisent plus tard dans le parcours de vos clients;
  • Améliorer les mesures;
  • Réduire votre coût par action en raison d’une correspondance d’événements améliorée;
  • Augmenter le contrôle de vos données.

Pixel, API, ouin pis?

À l’heure où nous nous parlons, en 2022, les deux outils fonctionnent comme deux amis. Vous n’êtes donc pas en retard ou dépassés si vous n’avez pas encore configuré l’API sur votre site Web. Vous disposez d’ailleurs de plusieurs options, même que certaines intégrations ne nécessitent même pas les services d’un développeur. On aime!

En gros :

  • Les cookies (le Pixel) vont bientôt disparaître.
  • L’API des conversions va peu à peu les remplacer.

La prochaine étape pour vous?

Si après cette lecture vous avez un solide mal de crâne, on s’en excuse, ce n’était pas notre but. Si cet article vous a plutôt allumés à procéder à la transition vers l’API, contactez-nous. Nous pourrons assurément vous aider à choisir une option de configuration adaptée aux besoins de votre entreprise.